Ingénieur et diplômée d’école de commerce, j’ai complété ce premier parcours par une expérience aux États-Unis.

Puis, j’ai évolué au sein d’entreprises, essentiellement du secteur télécoms et digital, dans des responsabilités de marketing, communication et RH.

J’ai également enseigné, en parallèle, pendant 10 ans auprès d’un public d’élèves-ingénieurs.

J’ai ensuite choisi l’approche Coach and Team pour me former au coaching. J’interviens depuis maintenant 8 ans en tant que coach et formatrice. Les accompagnements peuvent concerner des individus, des équipes, ou des organisations dans leur globalité.

J’ai eu la chance de participer à des aventures humaines au sein de sociétés en croissance et j’ai aimé sincèrement ces aventures.

Très vite j’ai été sensible au fait que l’aventure pouvait devenir enthousiasmante si chacun se sentait bien dans ce qu’il faisait au sein de son équipe et que l’équipe était satisfaite de ses résultats. Mes premières formations au management m’orientent définitivement vers ce qui m’anime depuis : au-delà de ce que l’on fait, de toutes les méthodes et techniques mises en œuvre hier, aujourd’hui ou demain, l’aventure n’est enrichissante que si le sens est au cœur de l’action individuelle et collective.

Kaouann, ça veut dire chouette en breton. La chouette voit dans l’obscurité et symboliquement, elle représente la capacité de voir au-delà de …

J’aime cette idée de chercher à voir au-delà, de voir d’un autre point de vue, de voir les choses autrement …

Et puis, voir, c’est développer une vision de soi, de la vie, une vision de ce qu’il convient de faire, une vision de l’équipe, du projet à développer …

La vision la plus importante est la vision de soi. Henri Laborit dans « éloge de la fuite » écrit :
« Quand les sociétés fourniront à chaque individu, dès leur plus jeune âge, puis toute sa vie durant, autant d’informations sur ce qu’il est, sur les mécanismes qui lui permettent de penser, de désirer, de se souvenir, d’être joyeux ou triste, curieux ou débonnaire, sur les mécanismes qui lui permettent de vivre en résumé, de vivre avec les autres, quand elles lui donneront autant d’informations sur cet animal curieux qu’est l’Homme, qu’elles s’efforcent depuis toujours de lui en donner sur la façon de produire des marchandises, la vie quotidienne de cet individu risquera d’être transformée. »

Développer une vision de soi, c’est donner du sens à sa vie, à son travail. Et quand on y voit plus clair pour soi, on a envie de contribuer à y voir plus clair pour les autres et pour le collectif…