En quelques mots …

Kaouann, ça veut dire chouette en breton. La chouette voit dans l’obscurité et symboliquement, elle représente la capacité de voir au-delà  de …

J’aime bien cette idée de chercher à voir au-delà, de voir d’un autre point de vue, de voir les choses autrement …

Et puis, voir, c’est développer une vision de soi, de la vie, une vision de ce qu’il convient de faire, une vision de l’équipe, du projet à développer …

La vision la plus importante est la vision de soi.  Henri Laborit dans « éloge de la fuite » écrit :

« Quand les sociétés fourniront à chaque individu, dès leur plus jeune âge, puis toute sa vie durant, autant d’informations sur ce qu’il est, sur les mécanismes qui lui permettent de penser, de désirer, de se souvenir, d’être joyeux ou triste, curieux ou débonnaire, sur les mécanismes qui lui permettent de vivre en résumé, de vivre avec les autres, quand elles lui donneront autant d’informations sur cet animal curieux qu’est l’Homme, qu’elles s’efforcent depuis toujours de lui en donner sur la façon de produire des marchandises, la vie quotidienne de cet individu risquera d’être transformée. »

Je partage cette vision.  Développer une vision de soi, c’est donner du sens à sa vie, à son travail.  Et quand on y voit plus clair pour soi, on a envie de contribuer à y voir plus clair pour les autres et pour le collectif…